Expert Nettoyage cuve à fioul près de Draguignan

Une urgence ?

Des questions ?

Appel gratuit depuis un fixe ou un mobile

Avez-vous des soucis avec votre cuve à fioul à Draguignan ? Doit-elle faire l’objet d’un dégazage, une vidange, un nettoyage, une réparation, une neutralisation, une reconversion en récupérateur d’eau ou un enlèvement ? Clean Cuve peut vous aider dans la réalisation de n’importe quelle tâche relative à la cuve à fioul. Si le réservoir se trouve sur votre propriété à Draguignan ou ses environs, vous pouvez contacter la branche de notre entreprise sur place à tout moment, par simple appel téléphonique. Clean Cuve est constitué d’une équipe de professionnels compétents et expérimentés en cuve à fioul. Déjà très reconnus dans de nombreuses régions pour la qualité de nos prestations, nous assurons un service très satisfaisant au meilleur prix qui soit. Notons que la manipulation de ce type de réservoir est extrêmement dangereuse à cause des produits hautement inflammables qu’il contient. Toutefois, une fois entre nos mains, votre citerne sera bien traitée et ne courra aucun risque. Nos méthodes reconnues pour leur grande efficacité et les matériels dont nous disposons nous permettent d’écarter tout risque de survenu d’incident. Appelez-nous dès maintenant pour prendre rendez-vous. Nous restons joignables 24 h/24 – 7j/7 pour vous à Draguignan. Nous pouvons intervenir à tout moment si un cas d’urgence se présentait.

Nettoyage cuve à fioul Draguignan
Animated bubbles

Opération de dégazage de cuve à fioul aux alentours de Draguignan

Une fuite dans la cuve à fioul peut entraîner l’évacuation de produits chimiques dangereux dans l’air. Une fois identifiée, une action rapide est nécessaire. S’il y a des fuites, elles doivent être traitées avec la plus grande urgence. En portant des équipements de protection individuelle, les professionnels de cuve à fioul Draguignan assurent la sécurité de tous. Pendant la phase de dégazage, les vapeurs du réservoir doivent être aspirées et acheminées vers un camion spécialisé. Le processus de dégazage garantit non seulement que la cuve est ventilée d’une manière sûre qui préserve son intégrité, mais aussi que l’impact sur l’environnement est acceptable. Nos experts sont capables d’effectuer des dégazages urgents et de secours sans sacrifier la qualité ou la sécurité. La société spécialisée en cuve fioul Draguignan mobilise des équipements de taille appropriée et un personnel correctement formé pour mener à bien les projets dans les meilleurs délais et en toute sécurité. Il est essentiel que les travailleurs soient toujours vigilants quant aux risques potentiels. Avant d’évacuer des gaz, il convient de procéder à une inspection approfondie et les spécialistes doivent préparer un plan d’action détaillé pour faire face à tout danger qui pourrait en découler. Une bonne stratégie favorise la rapidité tout en respectant les protocoles et les procédures de sécurité. Si vous avez des questions sur le dégazage de votre cuve à fioul, contactez les experts en cuve à fioul sur Draguignan.

Retrait de votre cuve à fioul aux environs de Draguignan

Le carburant dans votre cuve à fioul doit être pompé et vous recherchez un professionnel pour assurer le transfert ? Cleancuve.fr peut vous aider. Vous avez raison d’appeler des experts pour réaliser cette opération, car elle comporte des risques importants. Le fioul étant un combustible qui peut s’embraser à tout moment au contact d’une flamme, sa manipulation doit faire l’objet d’une très grande précaution. De plus, si du mazout venait à se déverser accidentellement sur le site du transfert, toute la zone se retrouve polluée. Ainsi, une opération de dépollution doit être réalisée au plus vite pour ne pas mettre en danger les personnes ou les animaux résidant sur les lieux. Heureusement, avec Cleancuve.fr, nous veillons à ce qu’une telle situation ne se produise jamais. Voici plusieurs raisons pour lesquelles nos clients à Draguignan et ses environs font appel à nous pour le pompage de leur cuve à fioul :

  • Ils désirent abandonner, neutraliser ou démanteler leur réservoir alors qu’il y a encore du carburant dedans.
  • Acquisition d’une nouvelle cuve à fioul. Le carburant contenu dans l’ancien réservoir doit être transféré vers le nouveau.
  • Pompage des boues hydrocarbures qui se sont accumulés au fond de leur cuve. Dans ce cas, notre équipe pompe les déchets pour les stocker dans un camion-citerne. Nous nous chargeons ensuite de les envoyer vers un centre de traitement agréé.

Vous avez une urgence
qui ne peut attendre ?

Vous avez des questions
sur nos prestations ?

Appel gratuit depuis fixe
et mobile

Vous préférez nous contacter en nous envoyant un mail ?

Nos interventions concernant Nettoyage cuve à fioul

  • Nettoyage et de vérification de votre cuve à fioul aux environs de Draguignan
  • Dégazage
  • Vidange
  • Pompage de la boue hydrocarbures
  • Neutralisation au sable/à l’eau
  • Démantèlement
  • Reconversion
  • Enlèvement ou découpage
  • Tests d’étanchéité
  • Pompage et stockage dans camion ADR
  • Évacuation des déchets en centre de traitement agréé
Animated bubbles
Nettoyage cuve à fioul Draguignan
Animated bubbles

Draguignan une ville historique en bord de mer

Nettoyage cuve à fioul Draguignan

Draguignan est une commune française située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Siège de la préfecture varoise de 1800 à 1974, elle est aujourd'hui la 2 ville administrative du Var après Toulon et la 5e ville du Var par sa démographie.

La commune est le lieu de localisation de deux Écoles militaires : l'École de l'infanterie et l'École de l'artillerie

Elle se trouve à la limite du Haut-Var. La ville a été nommée « Ville Porte du parc naturel du Verdon ».

La commune de Draguignan, qui s'étend sur 5 375 hectares environ, est située dans un large vallon d'orientation NO-SE, qui mesure environ 2 km de large.

La ville est située à une altitude d'environ 200 m.

Elle est préservée des brusques rafales du mistral par le Malmont qui culmine à 550 m d'altitude.

Cours d'eau sur la commune ou à son aval, :

Dans le cadre des politiques publiques de prévention des risques / plan de prévention du risque inondation, le Syndicat Mixte de l'Argens (SMA), créé en 2014, a validé un Programme d'actions et de préventions des inondations (PAPI)[8]. Dans ce cadre un projet de d'aménagement de la Nartuby est à l'étude, pour réduire le risque d'inondation.

Le climat de la ville correspond aux conditions normales du climat méditerranéen. Les nuits de gel sont peu nombreuses (une dizaine par an, mais les journées sans dégel sont quasi inexistantes), les températures négatives sont peu accusées (le minimum annuel se situe aux alentours de -5, −6 °C) et durent peu. Ainsi les hivers sont doux et humides, et les étés chauds et secs, car la ville est protégée des vents par le Malmont et le massif occidental des Selves. Durant l'été les précipitations sont extrêmement faibles ; à l'inverse, l'automne est une période soumise à des pluies fréquentes.

La station météorologique de Météo-France installée sur la commune et mise en service en 1996 permet de connaître en continu l'évolution des indicateurs météorologiques. Le tableau détaillé pour la période 1981-2010 est présenté ci-après.

L'entrave à la communication par les gorges des plateaux a valorisé les échanges au sud de l'imposante barrière montagneuse. Sont nés à différentes époques, mais en liaison constante depuis l'Antiquité, les lieux-dits ou villes de Grasse, Fayence, Draguignan, Flayosc, Salernes, Tavernes. Le réseau de voies supposées les plus anciennes venant de Fayence passait devant la porte aiguière. De là vers l'ouest, elles pouvaient :

La ville de Draguignan n'est pas desservie par l'autoroute mais elle est reliée directement par la D 1555 à l'A8 (échangeur n 36 au Muy situé à 13 km).

Un itinéraire de contournement permet d'éviter le centre-ville depuis le sud en arrivant de Trans-en-Provence et d'accéder plus rapidement au centre hospitalier situé au nord de l'agglomération.

La ville est située à 869 km de Paris, 141 km de Marseille, 89 km de Nice, 86 km de Toulon, 30 km de Fréjus, 105 km de Digne-les-Bains et à environ 35 km du Golfe de Saint-Tropez.

La ville fut desservie par le train par la ligne des Arcs à Draguignan, qui s'embranchait sur la ligne de Marseille à Vintimille à l'est de la gare des Arcs, mais qui a été fermée en 1980.

La ligne à voie unique et électrifiée est intacte jusqu'à la gare militaire de La Motte-Sainte-Roseline et est aujourd'hui réservée au trafic militaire. Elle contribue ainsi à la desserte de la base militaire de Canjuers situé à proximité. Toutefois, au-delà de cette gare, elle a été démontée sur sept kilomètres et sa plate-forme a ponctuellement disparu, notamment à la suite de l'élargissement de la RD 1555.

La gare la plus proche de Draguignan est celle des Arcs-Draguignan, desservie par le TGV et située à douze kilomètres du centre-ville. Des navettes par autobus ont été mises en place par la communauté d'agglomération, au départ de la gare de Draguignan, transformée désormais en gare routière par ajout d'une halle couverte où stationnent les autobus au départ, à l'emplacement de l'ancien faisceau de voies. La gare de Draguignan accueille deux guichets, celui de la SNCF et celui des transports de l'agglomération.

Draguignan fut également desservie par la ligne ferroviaire Central-Var, aujourd'hui entièrement démantelée, mais dont il subsiste de nombreux vestiges (plate-forme, ponts, tunnels).

Les transports urbains sont gérés par la communauté d'agglomération dracénoise (TED Bus) qui propose trois lignes urbaines ainsi que des lignes à destination de certaines communes de l'agglomération comme la gare de Les Arcs-Draguignan, Ampus, Flayosc, Le Muy et Lorgues et une autre qui relie les communes de l'agglomération dracénoise entre elles qui fonctionnent à la demande.
Les bus du conseil général du Var desservent depuis Draguignan les villes de Toulon, Brignoles, Aups, Fayence, Fréjus ou encore Le Luc.

Les collectivités territoriales ont mis en œuvre un « service de transports à la demande » (TAD), réseau régional Zou !.

Les lignes interurbaines :

En particulier :

Depuis mai 2011 et la requalification du zonage sismique en France, les trois zones sismiques dans le Var sont :

La commune de Draguignan se situe en zone Ib: Risque modéré.

La liste des rues de Draguignan précise l'ensemble des informations concernant l'étymologie ou les personnalités honorées.

En provençal, le nom de la ville s'écrit Draguinhan selon la norme classique et Draguignan selon la norme mistralienne. La prononciation du nom de la commune est /dragiˈɲaŋ/ et elle est la même pour les deux écritures. L'écriture en ancien provençal est Draguignan, même si l'écriture classique se veut archaïsante, elle choisit de suivre l'écriture du -nh ancien car le -gn de l'écriture classique ne produit pas le même son que l'écriture mistralienne ou française.

La localité apparaît mentionnée pour la première fois en l'an 909 sous la forme latinisée Dragonianum.

Il y a trois hypothèses anciennement formulées pour expliquer le toponyme :

Les toponymistes d'aujourd'hui, basant leurs analyses sur le latin médiéval et la connaissance paysanne tardive des lieux par une triviale observation visuelle, se méfient toujours du découpage systématique. Tout au plus peuvent-ils proposer la prudence en évoquant phonétiquement draganae un nom proche de peuple ligure et faire remarquer que drac semble désigner la rivière ou la vallée torrentueuse en ligure, vieille langue indo-européenne. Si le toponyme de ce lieu modeste est plus ancien que l'époque romaine, il provient du monde ligure, ou mixte associant Ligures et Celtes. Sans preuve linguistique, le toponyme indiquerait un lieu habité, de passage aisé à travers la vallée, un gué pratique sur la rivière.

Les vocables pseudo-latins des guides ou dépliants touristiques : Griminum, Ingrimaldum, inventés jadis de toutes pièces tout comme Dracenae, autre forme qui a donné l'adjectif d'appartenance « dracénois » sont fortement incertains, voire inventés de toutes pièces. Est à rejeter, également, tout rapprochement avec le nom d'Arquinaut, habitat médiéval proche du village de Tourtour. Tant pis, donc, concluent les tenants d'une hypothèse historienne, si le nom de Draguignan a une origine moins pittoresque que celle qui provient de la légende du Dragon.

Draguignan est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee,,,.
Elle appartient à l'unité urbaine de Draguignan, une agglomération intra-départementale regroupant 6 communes[18] et 68 413 habitants en 2018, dont elle est ville-centre,.

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Draguignan, dont elle est la commune-centre. Cette aire, qui regroupe 11 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[21][22].

Draguignan dispose d'un :

La commune est par ailleurs intégrée dans le SCOT arrêté par le Préfet le qui épouse le périmètre de la Dracénie Provence Verdon agglomération (ex-Communauté d'Agglomération Dracénoise).

Le tableau ci-dessous présente l'occupation des sols de la commune en 2018, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC).

L'histoire millénaire de la ville fait l'objet d'un article détaillé. Voir à ce sujet :

Les années d'après-guerre sont ternes malgré la liberté retrouvée. Mais l'essor économique reprend avec vigueur dans les années cinquante.

En 1955, l'équipe de football de Draguignan parvient en quart de finale de la coupe de France de football.

Edouard Soldani, originaire des Arcs, qui avait été élu sénateur du Var en 1946, et après avoir été élu à la présidence du conseil général du Var en 1956, est élu maire de Draguignan en 1959 à la tête d'une liste d'union municipale. Il restera maire de Draguignan durant un quart de siècle, jusqu'en 1984.

Entre 1945 et 1985, la population dracénoise est multipliée par trois. Cet essor est dû à l'arrivée massive, entre 1960 et 1980, de migrants rapatriés ou volontaires, et surtout de militaires :

La ville est appelée « capitale de l'Artillerie » en raison de l'école de l'artillerie et du camp de Canjuers situé à quelques dizaines de kilomètres.

Le , le gouvernement Chirac prend la décision de transférer la préfecture du Var à Toulon. Cela provoque la colère de certains Dracénois (qui pensent que le gouvernement veut tout à la fois « punir » une ville qui vote traditionnellement à gauche depuis un siècle et « récompenser » Toulon, qui vote à droite depuis 1959). Il y a des émeutes et les CRS doivent intervenir pour rétablir l'ordre. La voie de chemin de fer est bloquée aux Arcs par des manifestants ; François Mitterrand participe à un meeting le 17 novembre 1974 ; les maires du haut-Var manifestent devant l'Élysée. La préfecture est malgré tout changée en sous-préfecture. En compensation, le conseil général du Var, déplacé à Toulon par la suite, reste provisoirement à Draguignan, ainsi que de nombreux services départementaux comme les archives ou la cour d'assises. L'École d'artillerie, qui forme tous les artilleurs de l'armée française, s'installe à trois kilomètres du centre ville en bordure de la commune de Trans-en-Provence. À la suite des fortes contestations, un arbre a été planté symboliquement sur le boulevard Clemenceau en souvenir du soulèvement des dracénois. Dans le cadre de la rénovation du Boulevard en 2017[30], l'arbre a été arraché parmi tant d'autres.

La ville compte alors 28 194 dracénois en 1983 dans un arrondissement de plus de 186 700 habitants en forte croissance.

Le 13 janvier 1984, le Conseil d'État annule l'élection d'Édouard Soldani qui avait eu lieu en 1983. Une nouvelle campagne électorale s'ouvre dans une atmosphère passionnée et « électrique ». Le 22 février 1984, Edouard Soldani est alors victime d'un attentat entre les deux tours de l'élection municipale partielle. Cette affaire a un gros retentissement car les médias nationaux s'étaient focalisés sur cette élection et sur celle de La Seyne-sur-Mer qui se déroulaient dans un contexte particulièrement tendu, avec un reflux électoral du parti socialiste trois ans à peine après l'élection de François Mitterrand à la présidence de la République. Alors qu'il circulait dans sa voiture de fonction, Édouard Soldani reçoit une décharge de fusil de chasse dans l'épaule, tirée par des inconnus postés au bord de la route sous le pont d'Aups. Hospitalisé à Marseille, grièvement blessé, il apprend trois jours après sa défaite aux élections face à la liste menée par Jean-Paul Claustres (proche de Jacques Médecin, alors maire de Nice, impliqué dans plusieurs affaires judiciaires). Cette affaire n'a jamais été élucidée. Un des témoins appréhendé sur les lieux reviendra sur sa déposition dans laquelle il affirmait avoir vu des suspects se cacher dans des buissons. Il ajoutera par la suite qu'ils portaient un panier à champignon, malgré la saison. Un autre justifiera sa présence, quelques jours avant, avec une carte IGN dans les mains par une "étude volontaire et indépendante" par la recherche d'un autre parcours pour la course de la côte d'Ampus. Etrangement cette dernière disparaîtra avec le départ de l'ancien maire. Edouard Soldani s'est alors retiré de la vie politique et les divers élus locaux ne l'ont plus cité qu'avec parcimonie.

Ses proches se sont déchirés à l'occasion des élections municipales partielles de 1986, à la suite de la démission de la majorité des membres de l'équipe de M. Claustres, sur un fond de soupçons de détournements des deniers publics, de sommes importantes versées à des intermédiaires toulonnais ou niçois, de travaux réalisés avec du matériel et des matériaux de la mairie au profit d'amis ou de proches du maire. Un comité de défense des contribuables dracénois (Le Codécod) est créé et sollicite l'ouverture d'une enquête judiciaire. Ce comité est un certain temps suspecté d'être affilié au CDCA dont les inscriptions et les tags fleurissent sur les murs de la cité à ce moment. Pour rappel, le CDCA d'inspiration poujadiste avait pour objectif de défendre les petits commerçants et artisans et les travailleurs indépendants des cotisations sociales que celui-ci qualifiait "d'insupportables". Le nom choisi (Codécod) présente de plus une ressemblance avec celui du CDCA. L'instruction, qui sera close en 1990, finira par un non-lieu général. À ce moment, de nombreux documents recueillis au tribunal ont disparu, se sont égarés dans d'autres juridictions ou administrations. Un sabotage présumé du service de courrier interne est envisagé et on évalue à une perte de temps inestimable le préjudice (des documents se seraient même retrouvé dans les DOM-TOM ou TAAF). Il est a noter également que des témoins ont soit fourni des déclarations contradictoires ou sont revenus sur leur dépositions.

Max Piselli, personnalité de centre-droit, proche des commerçants et n'étant pas défavorablement connu, soutenu par François Léotard alors maire de Fréjus, est alors élu maire de Draguignan, face à une autre liste de droite menée par le D Angelin German, et à une gauche profondément divisée.

Compte tenu du déficit laissé par la précédente équipe municipale, il est décidé d'augmenter la fiscalité locale ; des emprunts auprès de la Caisse des dépôts et consignations sont souscrits ; la ville reçoit aussi l'aide financière du conseil général. Max Piselli, fort de ses bons résultats, se présente à nouveau aux élections municipales régulières de 1989, et est élu dès le premier tour.

Aux élections municipales de 1995, Christian Martin, à la tête d'une liste de rassemblement de la gauche, l'emporte face à l'équipe Piselli, dans le cadre d'une triangulaire avec le FN.

Le nouveau « cimetière paysager » est inauguré en 1997 et la ville est traversée par le Tour de France en 2000.

On note un déplacement de la ville vers l'est : la transformation de la caserne du quartier Chabran et son urbanisation en zone de résidences de standing, ainsi que le projet d'aménagement du quartier Saint-Barbe, sans oublier l'idée de création d'une base de loisirs à la Foux, attestent d'un déplacement du cœur de ville.

Cette urbanisation se fait parfois au détriment de l'environnement, exemple :

L'arrivée à partir de 2010 des militaires de l'École de l'infanterie de Montpellier renforce la démographie dracénoise, avec pour corollaire de « tendre » le marché immobilier.

Aux élections municipales de 2001, Max Piselli et Olivier Audibert-Troin, à la tête d'une liste d'union de la droite, l'emportent de justesse sur la liste de gauche.

Les élections municipales de 2008 sont assez tendues, avec cinq listes au total, dont une liste U.M.P. dirigée par Max Piselli et Olivier Audibert-Troin, une liste conduite par Gérald Pultrini et Fabienne Lemaire, challengers divers droite inconnus six mois avant l'élection, une liste PS menée par Christian Martin et Jacqueline Pozzana.

Au premier tour, le Modem et une liste alternative de gauche sont éliminés. Au second tour, les listes de droite ne parviennent pas à trouver un compromis : la liste Piselli-Audibert l'emporte sur la liste Martin-Pozzana, celle conduite par M. Pultrini et M Lemaire ne réunissant que 14 % des voix.

La nouvelle équipe doit alors s'atteler à divers projets développés durant la campagne électorale :

Lorsque le transfert de la préfecture du Var à Toulon est évoqué c'est surtout le choc premier de la population que l'on retient, pourtant cette décision transformera la ville en profondeur au cours du déclassement administratif ou des aménagements censés compenser cette perte[38][39].

Il faut distinguer plusieurs types de changements, ceux vécus directement comme un déclassement (fermeture de la gare, disparition de la course de la côte d'Ampus, crise du financement du Corso Fleuri, dépérissement de la Foire de l'Olive, suppression du Rallye des 1000 Pistes...) et ceux qui marquèrent plus profondément l'urbanisme de Draguignan (nouvel hôpital, quartier d'habitation des Colettes, École d'artillerie...). Ces transformations qui se voulaient apaisantes éclatèrent la société en créant différents groupes sociaux et catégoriels séparés de surcroit par la géographie. Elles accélérèrent un phénomène centrifuge déjà observé et détaillé par Raymond Boyer.

Les conséquences au niveau politique se firent sentir peu après : élections tendues de 1984, tentative d'attentat sur Edouard Soldani, affaire Claustres jusqu'en 1990, changement de couleur politique de l'électorat traditionnel...

Le 15 juin 2010, la Nartuby entre en crue après un orage particulièrement violent et inhabituel en cette période de l'année. Une telle catastrophe a pu être amplifiée par des sols relativement secs, où les pluies trop abondantes n'ont pas eu le temps de s'infiltrer, et une urbanisation excessive dans la vallée, qui expose beaucoup de personnes et de biens au risque naturel d'inondation.

Ce phénomène météorologique important a débuté par une arrivée massive de nuages chargés d'humidité provenant de la mer Méditerranée et qui se sont condensés brusquement lors d'une descente d'air froid venant du nord. La masse nuageuse a stagné au-dessus de la région de Draguignan et des vallées de la Nartuby et de l'Argens. Des trombes d'eau continuelles sont tombées et ont laissé place à des torrents de boue d'une force inouïe ravageant et emportant tout sur leur passage.

Il est tombé 400 mm de précipitations en 24 heures aux Arcs et de 200 à 300 mm sur Draguignan et des villes alentour comme Trans-en-Provence, Le Muy, Vidauban… La décrue ne s'est amorcée que 24 heures[42] après le début des inondations, le temps que le fleuve l'Argens et ses affluents puissent drainer et acheminer toutes les eaux déchaînées vers la mer. C'est d'ailleurs par ce fait que Fréjus a subi des dégâts matériels importants (plusieurs campings dévastés - quatre interdits de réouverture) dans la plaine inondable de l'Argens. Les communes de Puget-sur-Argens et de Roquebrune-sur-Argens ont également été durement touchées par la crue du fleuve.

Le bilan humain est très lourd, avec vingt-cinq morts, dont douze à Draguignan, et trois disparus. Cette catastrophe restera ancrée dans les esprits dans la mesure où l'on ne se souvenait pas d'événements comparables, la dernière crue équivalente datant de 1827. Les pertes économiques se chiffrent à un milliard d'euros, ou un peu plus[44], dont 13 millions d'euros uniquement pour la ville de Draguignan. Le président de la République se déplace à Draguignan et dans des communes alentour pour assurer les Varois de la solidarité nationale[46]. Les stigmates de cette catastrophe mettront plusieurs années à se résorber ; un débat s'est instauré sur le point de savoir si cette crue était prévisible ou pas et sur le nettoyage des cours d'eau, tandis que l'urbanisation des zones inondables se poursuit.

La commune fait partie de l'aire urbaine de Draguignan.

Draguignan fait partie de la communauté de Dracénie Provence Verdon agglomération (ex-Communauté d'Agglomération Dracénoise) qui regroupe vingt-trois communes du département du Var, dont Draguignan de 110 014 habitants en 2017[49], créée le 31 octobre 2000. Les 23 communes composant la communauté d'agglomération en 2017 sont (par ordre alphabétique) :

Dans le cadre du règlement général sur la protection des données (dit RGPD) (25 mai 2018) Draguignan a été la première ville du Var à être dotée d'un Délégué à la protection des données (2018).

Population totale INSEE au 1 janvier 2020 : 40 234 habitants

En 2021, le budget de la commune est constitué ainsi :

Avec les taux de fiscalité suivants :

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2018 : Médiane en 2018 du revenu disponible, par unité de consommation : 20 380 .

Six maires se sont succédé depuis 1959 :

Liste non exhaustive

Draguignan, chef-lieu du département du Var de 1790 à 1974 et préfecture de 1800 à 1974, est depuis cette date simple chef-lieu de l'arrondissement de Draguignan.

Deux préfets ont marqué la ville : le baron Baptiste-Pierre-Melchior d'Azémar (de 1806 à 1811) et le baron Haussmann (en 1849-1850).

Les seigneurs auxquels le Moyen Âge avait accordé le droit de haute justice dressaient des gibets à l'extérieur des villes en des lieux bien visibles ou les condamnés y étaient exposés. Des vestiges de ces constructions sont encore visibles.

Draguignan est aujourd'hui le siège d'un tribunal de grande instance, d'un tribunal d'instance, d'un tribunal de commerce, d'un conseil des prud'hommes. Elle est aussi le siège de la cour d'assises départementale. Le ressort du TGI recouvre environ 78 % de la superficie du département. Les tribunaux d'instance de Fréjus et de Brignoles dépendent du TGI.

Au 31 mars 2016, le tribunal de grande instance comportait 29 magistrats du siège (dont le président du TGI et un premier vice-président) et 8 magistrats du ministère public (dont le procureur de la République et un procureur de la République adjoints).

De fin 1983 à juin 2010, un centre pénitentiaire régional, composé d'une partie « centre de détention » et d'une partie « maison d'arrêt », permettait l'incarcération d'environ 500 détenus, surveillés par environ 200 agents pénitentiaires. La crue du 15 juin 2010 a partiellement inondé les locaux du centre pénitentiaire, obligeant la direction régionale de l'administration pénitentiaire à évacuer en urgence les détenus et à redéployer les agents sur d'autres sites, ce qui a entraîné des difficultés humaines et sociales évidentes[59]. Les travaux de démolition de l'ancien centre pénitentiaire ont commencé fin 2014 et un nouvel établissement doit voir le jour en janvier 2018 au lieu-dit les Nourradons entre Draguignan et Lorgues.

L'établissement pénitentiaire doit ouvrir ses portes le 8 janvier 2018, devant accueillir en 2019 environ 740 hommes majeurs.

Draguignan accueille, dans son nouvel espace, avenue des Lices, les archives départementales du Var.

L'ancien bâtiment des archives départementales, situé à côté de la sous-préfecture, emplacement dans lequel un premier corps de la garde républicaine avait été installé au 19 siècle, va être transformé[62] en "hôtel départemental des expositions" pour mettre en valeur l'histoire des arts avec des espaces d'expositions sur trois étages.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans,

En 2019, la commune comptait 39 433 habitants, en augmentation de 0,66 % par rapport à 2013 (Var : +4,68 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

La ville héberge une École supérieure du professorat et de l'éducation (ex-IUFM), qui élargit son offre de formation en matière scolaire et éducative[69].

La ville accueille une antenne de la faculté de droit de Toulon.

L’Institut Universitaire de Technologie (IUT) de Toulon est installé sur les 3 campus de l’Université à la Garde, Toulon et Draguignan. Draguigna accueille ainsi un institut universitaire de technologie[72].

Depuis le XIX siècle, et surtout depuis 1976, l'institution militaire est fortement implantée à Draguignan, parfois dénommée « capitale de l'artillerie », et depuis peu « capitale de l'infanterie ». Ces écoles d'application spécialisées font de la commune la deuxième ville de garnison de France après Paris[réf. nécessaire]. La proximité de Canjuers, plus grand camp d'Europe, permet des exercices pratiques.

La ville a élaboré un Contrat local de santé.

Professionnels et établissements de santé à Draguignan :

Plusieurs participations aux championnats de France, Médaille d'or Championnat de France en catégorie Jeunes arc à poulies en 2015.

La ville dispose de trois principaux lieux de culte catholiques au sein de la paroisse de Draguignan qui dépend du diocèse de Fréjus-Toulon. Ce sont l'église Saint-Michel, l'église de la Sainte-Famille et la chapelle Notre-Dame-du-Peuple. Draguignan possède aussi un temple de l'Église réformée de France, un temple adventiste et plusieurs lieux de culte musulmans dont trois mosquées.

de nombreuses petites chapelles dont :

Draguignan magazine est le magazine municipal d'informations bimestriel édité par la mairie de Draguignan. Le magazine est lancé au mois de septembre 2014, en remplacement de l'ancien bulletin municipal Séduction provençale Draguignan.

Tous les deux mois, sauf hors-séries, il publie des informations sur l'avancement des projets municipaux (festivités, fiscalité, urbanisme -PLU, AVAP,- nouveaux projets municipaux, patrimoine, économie locale, tourisme, accueil des enfants dans les établissements scolaires, CCAS, activités sportives, sociales et culturelles) ainsi que sur les relations avec la communauté d'agglomération. Le magazine donne une place importante aux reportages à travers les quartiers, auprès des citoyens dracénois. Le tirage varie, et tourne entre 20 000 et 25 000 exemplaires. Des hors-séries thématiques (Sports, Vacances d'été, etc.) sont aussi publiés. Le numéro en cours, ainsi que d'anciens numéros sont consultables sur le site officiel de la ville.

Si au XIX siècle, la ville de Draguignan comportait des activités agricoles (culture de l'olivier et la vigne[86]) et industrielles (petites usines de fabrication d'horloges, distilleries, savonneries, mégisseries, etc), ces dernières ont peu à peu disparu au cours du XX siècle.

La ville, siège de chef-lieu (préfecture) jusqu'en 1974, s'est progressivement tournée vers le tertiaire : administration locale, départementale et préfectorale ; administration judiciaire (tribunal de grande instance, tribunal de commerce) et pénitentiaire (maison d'arrêt puis centre pénitentiaire), assurances (M.S.A., Groupama, etc), banques (Crédit agricole, Crédit Lyonnais, Caisse d'Epargne, HSBC, etc) ; hôpital ; etc.

Draguignan, qui depuis 1834 abritait une, puis deux casernes, a vu son rôle de ville de garnison augmenter dans les années 1960 avec la construction du camp de Canjuers, puis en 1976 avec l'arrivée de l'École d'artillerie.

Ainsi, la ville est une cité essentiellement tertiaire, avec une population active majoritairement constituée de personnels à statut public, les commerçants et artisans du centre-ville et des zones commerciales périphériques servant de « soutien logistique » aux fonctionnaires et militaires.

Le taux de chômage, bien qu'en baisse notable, reste supérieur à la moyenne nationale.

La commune et, de manière plus large, les communes limitrophes font preuve d'un indéniable dynamisme démographique et immobilier. Elles attirent par la présence de nombreux équipements (proximité de l'autoroute, de la gare TGV des Arcs-Draguignan), tout en restant plus accessibles que les villes du bord de mer handicapées par le manque de foncier disponible et la flambée immobilière.

L'influence touristique reste modeste par rapport aux villes voisines de la Côte d'Azur, telles que Roquebrune-sur-Argens, Fréjus ou Saint-Raphaël, malgré une position favorable entre la mer et les gorges du Verdon.

Elle est le siège d'une antenne de la Chambre de commerce et d'industrie du Var.

Dépendant de la communauté urbaine Dracénie Provence Verdon agglomération, l'Office du tourisme est situé à l'intersection des boulevards Clemenceau et Carnot.

La commune dispose de deux zones industrielles commerciales :

Ces deux zones ont été largement inondées en juin 2010, étant situées en contrebas de la ville.

La zone d'activité des Bréguières se situe à 10 km environ de Draguignan, au Muy.

Au XVII siècle, la ville comptait six couvents, une maison des pères de la doctrine chrétienne et deux monastères[105].

Voici la liste des bâtiments subsistants et des monuments disparus ou réformés par ordre chronologique d'installation.

La ville dispose de deux cimetières, l'un situé près du centre-ville, l'autre, dénommé « cimetière paysager », sur la route de la Motte, en plus du cimetière américain.

La ville compte depuis le XIX siècle un théâtre municipal. Ce dernier a été démoli dans les années 1960 et agrandi, mais la façade en pierre de l'ancien théâtre a été reprise et intégrée dans la façade de la nouvelle construction.

Depuis 2001, le théâtre est géré par la communauté d'agglomération.

La ville dispose d'un terrain, situé près du Club hippique, divisé en 22 lots. Chacun de ces lots est cultivé par une personne, bénéficiaire du RSA et inscrite auprès du CCAS, qui après culture de légumes et de fruits (y compris sous serre) peut en retirer de quoi se nourrir.

La Société d'études scientifiques et archéologiques de Draguignan et du Var (« SESA ») est une association culturelle créée le par quelques notables de Draguignan. Elle a été reconnue d'utilité publique par décret du , signé par Mac Mahon[131]. Elle est une Société savante, ayant pour objectifs l'aide à la recherche culturelle, la protection du patrimoine de Draguignan, du Var et de la Provence, la publication d'ouvrages sur ces sujets, et la gestion d'une bibliothèque datant de sa création, enrichie par l'échange et l'achat d'ouvrages. Elle est l'une des plus anciennes associations culturelles de la région Provence, après les Académies de Marseille, d'Aix-en-Provence et de Toulon.

Classement par année de décès

La devise latine de Draguignan est : Alios nutrio, meos devoro (je nourris les autres, je dévore les miens).

Incendie et explosion
Lorsqu’un réservoir contient du carburant ou un liquide inflammable, ainsi que de l’air qui sera sans aucun doute présent lors du nettoyage, vous disposez de 2 des 3 éléments nécessaires à un incendie ou une explosion. Le troisième élément est une source d’inflammation qui peut se présenter sous de nombreuses formes, notamment l’électricité statique, les équipements électriques, les surfaces chaudes et les réactions exothermiques (sulfure de fer). Le combustible et l’air sont souvent inévitables, de sorte que la seule façon de s’assurer que vous n’aurez pas d’explosion est d’éliminer complètement le risque d’inflammation.

Risques chimiques
De nombreux produits chimiques toxiques sont présents à l’intérieur des réservoirs et peuvent être rencontrés lors du nettoyage. Les dangers surviennent lorsqu’ils entrent en contact avec la peau, sont inhalés ou sont ingérés accidentellement. Les effets secondaires peuvent se produire immédiatement ou à long terme, et être de courte ou de longue durée selon le produit chimique.

Risques physiques, déficience en oxygène
Les procédés de nettoyage, de dégazage, de neutralisation doivent être effectués uniquement par un spécialiste en cuve à fioul. Dans la cuve les niveaux d’oxygène peuvent descendre bien en dessous du niveau de concentration recommandé. Il faut donc le tester et porter un appareil respiratoire avant d’entrer. Dans un réservoir à haut risque, le niveau d’oxygène doit être surveillé tout au long du processus de nettoyage. Seuls les professionnels sont autorisés à réaliser le nettoyage de cuve fioul. Si une évaluation précise des risques n’est pas effectuée par un technicien expérimenté, des problèmes peuvent se poser, notamment en cas de chute d’objets, de trébuchement, de surface glissante, de blessures à la tête, etc. Ces risques sont généralement aggravés lorsque le risque d’incendie est présent, car l’éclairage artificiel doit être réduit au minimum. Une autre problématique, lorsque de l’eau où des boues sont présentes au fond d’un réservoir, les réactions allergiques et les infections par contact ou par inhalation constituent un risque élevé. Les gaz et les liquides inflammables rejetés dans l’air et toute émission dans l’eau ou le sol constituent une préoccupation environnementale importante. Les réglementations doivent être strictement respectées dans cette situation.

Le dégazage d’une cuve à fioul est une opération délicate demandant l’application de méthodes très techniques. Si vous la confiez à une personne qui n’est pas suffisamment compétente, vous augmentez les risques de survenue d’incident. Étant hautement inflammables, les gaz contenus dans le réservoir pourraient exploser suite à une fausse manipulation, ce qui mettrait en danger vos installations et la vie de l’opérateur. Ces gaz très toxiques pourraient également s’échapper et asphyxier toutes personnes se trouvant dans les parages. Clean Cuve à proximité de Draguignan est le professionnel qu’il vous faut.

Étant donné qu’ils sont souvent enterrés sous terre, il faut parfois des années aux propriétaires pour se rendre compte que leur réservoir fuit. Une citerne qui fuit peut représenter un risque majeur pour la santé et l’environnement. Il est donc important de pouvoir reconnaître les signes, tels que :

  • La consommation de carburant augmente alors que le temps n’est pas particulièrement froid
  • Il y a de la végétation morte/teintante dans la zone du réservoir
  • Vous pouvez sentir les odeurs de mazout dans la maison/qui sortent du sol
  • Si l’eau de votre puits développe un goût, une odeur ou une couleur étrange
  • Le sol de la région est plus sombre que les sols indigènes environnants
  • Il y a un reflet arc-en-ciel huileux sur l’eau sous le réservoir, dans le puisard du sous-sol, etc.
  • La zone autour du tuyau de remplissage est tachée
  • Il y a de l’eau dans les conduites de carburant

Si vous voyez l’un de ces signes, il est temps d’appeler immédiatement une entreprise spécialisée en cuve à fioul à proximité de Draguignan.

  • Avant tout, chaque propriétaire doit savoir qu’il est recommandé de faire entretenir sa cuve tous les 10 ans maximum. Le professionnel cuve fioul à proximité de Draguignan vous le recommande.
  • Une cuve à fioul est soumise à la réglementation qui indique selon l’article 28 de l’arrêté du 1er juillet 2004 « fixant les règles techniques et de sécurité applicables au stockage de produits pétroliers dans les lieux non visés par la législation des installations classées ni la réglementation des établissements recevant du public » et qui précise que « tout abandon définitif (ou provisoire) d’un réservoir doit faire l’objet de dispositions conduisant à éviter tout risque de formation de vapeurs : vidange, dégazage et nettoyage ; comblement du réservoir ; ou retrait de celui-ci » et ainsi supprimer tout risque d’explosion et de pollution. Avant que la cuve à fioul puisse être retirée, il doit être mis hors service et correctement dégazé. Cela implique une vidange de la cuve et les tuyaux de tout fioul et de la nettoyer (qui inclus le dégazage) soigneusement afin d’éliminer tout le fioul et les vapeurs résiduelles. Si rien n’indique que la citerne fuit, elle est alors considérée comme apte et prête à être enlevée ou neutralisée en fonction du meilleur choix. Si vous avez récemment découvert un réservoir non étanche sur votre propriété, un professionnel peut vous aider à le déterminer.
  • Éviter des dommages de votre système de chauffage

C’est décidé, votre cuve à fioul ne vous est plus utile, il doit être retiré. Tout d’abord, il faut savoir que toutes manipulations (nettoyage, dégazage, découpe et inertage) d’une cuve à fioul sont extrêmement dangereuses. Un professionnel de la cuve à fioul est sollicité pour assurer le nettoyage, le dégazage et le découpe. L’enlèvement d’une cuve à fioul doit se faire dans les règles strictes de sécurité car il présente des risques d’incendie et d’explosion. De plus, le retrait d’une cuve à fioul à proximité de Draguignan nécessite des équipements spécifiques que seuls les professionnels possèdent et savent manipuler.

Clean Cuve

Zone d'intervention

Clean Cuve intervient dans les Alpes-Maritime (06) et le Var (83) auprès des particuliers, professionnels et collectivités.

Suggestion de recherches associées

Nettoyage cuve à fioul Cavalaire-sur-Mer, Neutralisation cuve à fioul Cantaron, Transfert de carburant cuve à fioul La Turbie, Neutralisation cuve à fioul Fréjus, Citerne à mazout La Seyne-sur-Mer, Démantèlement cuve à fioul Le Pradet, Dégazage cuve à fioul Cogolin, Dégazage cuve à fioul Trans-en-Provence, Cuve à fioul Bormes-les-Mimosas, Neutralisation cuve à fioul Roquebrune-sur-Argens, Neutralisation cuve à fioul Vallauris, Test d’étanchéité réservoir à mazout Théoule-sur-Mer, Cuve à fioul Lucéram, Démantèlement cuve à fioul Saint-Mandrier-sur-Mer, Transfert de carburant cuve à fioul Le Castellet, Test d’étanchéité réservoir à mazout Callas, Citerne à mazout Le Cannet-des-Maures, Test d’étanchéité réservoir à mazout Le Pradet, Dégazage cuve à fioul Peillon, Cuve à mazout Gorbio, Vidange cuve à fioul Saint-Étienne-de-Tinée, Citerne à mazout La Croix-Valmer, Cuve à fioul Sainte-Agnès, Vidange cuve à fioul Nans-les-Pins, Enlèvement cuve à fioul La Roquette-sur-Siagne, Neutralisation cuve à fioul La Farlède, Test d’étanchéité réservoir à mazout Rians, Cuve à fioul Le Pradet, Citerne à fioul Peymeinade, Cuve à mazout Tourrettes-sur-Loup, Test d’étanchéité réservoir à mazout Solliès-Toucas, Enlèvement cuve à fioul Aspremont, Citerne à mazout Flassans-sur-Issole, Vidange cuve à fioul Saint-Cyr-sur-Mer, Vidange cuve à fioul Cavalaire-sur-Mer, Cuve à fioul La Garde-Freinet, Cuve à fioul Auribeau-sur-Siagne, Citerne à fioul Saint-Cézaire-sur-Siagne, Test d’étanchéité réservoir à mazout Fayence, Citerne à fioul Vidauban, Nettoyage cuve à fioul Contes, Nettoyage cuve à fioul Vinon-sur-Verdon, Enlèvement cuve à fioul Gorbio, Dégazage cuve à fioul Saint-Mandrier-sur-Mer, Citerne à mazout Aups, Citerne à fioul Saint-Martin-du-Var, Neutralisation cuve à fioul Le Revest-les-Eaux, Transfert de carburant cuve à fioul Castagniers, Démantèlement cuve à fioul Sainte-Agnès, Transfert de carburant cuve à fioul Théoule-sur-Mer, Cuve à fioul Callian, Cuve à fioul Cannes, Test d’étanchéité réservoir à mazout Six-Fours-les-Plages, Cuve à mazout Montauroux, Test d’étanchéité réservoir à mazout Peymeinade, Nettoyage cuve à fioul Carqueiranne, Citerne à mazout Garéoult, Citerne à fioul Saint-Raphaël, Cuve à fioul Callas, Citerne à mazout Biot, Démantèlement cuve à fioul Sospel, Cuve à mazout Le Plan-de-la-Tour, Nettoyage cuve à fioul Villeneuve-Loubet, Cuve à fioul Montferrat, Cuve à fioul Bras, Neutralisation cuve à fioul Néoules, Cuve à fioul Puget-Théniers, Neutralisation cuve à fioul Callas, Cuve à fioul Montauroux, Citerne à mazout Grasse, Transfert de carburant cuve à fioul Trans-en-Provence, Nettoyage cuve à fioul Solliès-Ville, Neutralisation cuve à fioul Sainte-Anastasie-sur-Issole, Cuve à mazout Bandol, Cuve à fioul Lantosque, Vidange cuve à fioul Flayosc, Dégazage cuve à fioul Gassin, Transfert de carburant cuve à fioul Barjols, Enlèvement cuve à fioul Mouans-Sartoux, Citerne à fioul Callian, Citerne à fioul Toulon, Nettoyage cuve à fioul Montauroux, Transfert de carburant cuve à fioul Vence, Citerne à mazout Lucéram, Transfert de carburant cuve à fioul Antibes, Cuve à mazout Mandelieu-la-Napoule, Citerne à fioul La Seyne-sur-Mer, Nettoyage cuve à fioul Castagniers, Dégazage cuve à fioul Saint-Martin-du-Var, Nettoyage cuve à fioul Saint-Paul-de-Vence, Enlèvement cuve à fioul Saint-Paul-de-Vence, Cuve à fioul Tourves, Citerne à fioul Taradeau, Vidange cuve à fioul Cannes, Neutralisation cuve à fioul Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, Démantèlement cuve à fioul Gattières, Dégazage cuve à fioul Flayosc, Citerne à mazout Mandelieu-la-Napoule, Nettoyage cuve à fioul Sainte-Anastasie-sur-Issole, Citerne à mazout Cuers, Neutralisation cuve à fioul La Seyne-sur-Mer, Vidange cuve à fioul Peille, Cuve à mazout Toulon, Enlèvement cuve à fioul Levens, Test d’étanchéité réservoir à mazout Le Cannet, Dégazage cuve à fioul Lorgues, Nettoyage cuve à fioul Roquebrune-sur-Argens, Cuve à fioul Les Arcs, Démantèlement cuve à fioul Châteauneuf-Grasse, Enlèvement cuve à fioul Saint-Zacharie, Citerne à fioul Pourrières, Citerne à fioul Le Beausset, Cuve à mazout Menton, Citerne à fioul Gorbio, Cuve à mazout Le Beausset, Démantèlement cuve à fioul Blausasc, Enlèvement cuve à fioul Trans-en-Provence, Transfert de carburant cuve à fioul Biot, Cuve à fioul Saint-Tropez, Transfert de carburant cuve à fioul Cuers, Enlèvement cuve à fioul Draguignan, Transfert de carburant cuve à fioul Èze, Test d’étanchéité réservoir à mazout Puget-Ville, Transfert de carburant cuve à fioul Levens, Démantèlement cuve à fioul La Valette-du-Var, Transfert de carburant cuve à fioul Carnoules, Citerne à mazout Les Arcs, Citerne à fioul Beausoleil, Nettoyage cuve à fioul Châteauneuf-Grasse, Cuve à mazout Auribeau-sur-Siagne, Vidange cuve à fioul Flassans-sur-Issole, Cuve à mazout Vinon-sur-Verdon, Vidange cuve à fioul Vinon-sur-Verdon, Transfert de carburant cuve à fioul La Trinité, Test d’étanchéité réservoir à mazout Biot, Cuve à mazout Roquebillière, Nettoyage cuve à fioul Collobrières, Test d’étanchéité réservoir à mazout Beausoleil, Neutralisation cuve à fioul Montauroux, Cuve à fioul Biot, Cuve à mazout Saint-Zacharie, Citerne à fioul Roquebrune-Cap-Martin, Transfert de carburant cuve à fioul Villeneuve-Loubet, Cuve à fioul Rocbaron, Nettoyage cuve à fioul Carnoules, Nettoyage cuve à fioul Seillans, Test d’étanchéité réservoir à mazout Cavalaire-sur-Mer, Citerne à fioul Cabris, Citerne à fioul La Garde-Freinet, Citerne à mazout Saint-André-de-la-Roche, Enlèvement cuve à fioul La Garde, Nettoyage cuve à fioul Vence, Cuve à fioul Saint-Cézaire-sur-Siagne, Citerne à mazout Sainte-Agnès, Citerne à mazout Tourrette-Levens, Cuve à mazout Saint-André-de-la-Roche, Test d’étanchéité réservoir à mazout Cabris, Enlèvement cuve à fioul Mougins, Cuve à mazout Figanières, Nettoyage cuve à fioul Sanary-sur-Mer, Transfert de carburant cuve à fioul Cagnes-sur-Mer, Test d’étanchéité réservoir à mazout Pignans, Enlèvement cuve à fioul Nans-les-Pins, Dégazage cuve à fioul Cagnes-sur-Mer, Citerne à mazout Blausasc, Cuve à mazout Garéoult, Cuve à mazout Cabris, Cuve à fioul Aups, Citerne à mazout Vinon-sur-Verdon, Test d’étanchéité réservoir à mazout Falicon, Cuve à fioul Le Cannet-des-Maures, Neutralisation cuve à fioul Blausasc, Démantèlement cuve à fioul Saint-Tropez, Enlèvement cuve à fioul Bormes-les-Mimosas, Démantèlement cuve à fioul Solliès-Pont, Neutralisation cuve à fioul Èze, Citerne à fioul La Garde, Dégazage cuve à fioul Le Cannet-des-Maures, Vidange cuve à fioul Puget-sur-Argens, Vidange cuve à fioul Grimaud, Vidange cuve à fioul Vence, Vidange cuve à fioul Barjols, Test d’étanchéité réservoir à mazout Bormes-les-Mimosas, Test d’étanchéité réservoir à mazout Lorgues, Vidange cuve à fioul La Turbie, Nettoyage cuve à fioul Le Revest-les-Eaux, Transfert de carburant cuve à fioul Vidauban, Cuve à fioul La Farlède, Démantèlement cuve à fioul Gonfaron, Démantèlement cuve à fioul Barjols, Citerne à fioul Saint-Zacharie, Vidange cuve à fioul Beaulieu-sur-Mer, Enlèvement cuve à fioul Fayence, Dégazage cuve à fioul Solliès-Pont, Vidange cuve à fioul Pierrefeu-du-Var, Dégazage cuve à fioul Rocbaron, Citerne à fioul Gilette, Démantèlement cuve à fioul Nans-les-Pins, Neutralisation cuve à fioul Hyères, Neutralisation cuve à fioul Cuers, Neutralisation cuve à fioul Pierrefeu-du-Var, Nettoyage cuve à fioul Peillon, Neutralisation cuve à fioul Le Val, Enlèvement cuve à fioul Saint-Tropez, Citerne à fioul Trans-en-Provence, Cuve à fioul Èze, Citerne à fioul L’Escarène, Transfert de carburant cuve à fioul Vallauris, Citerne à fioul Solliès-Ville, Citerne à mazout Bagnols-en-Forêt, Cuve à fioul Puget-Ville, Vidange cuve à fioul Valbonne, Citerne à fioul Sospel, Cuve à mazout Callian, Neutralisation cuve à fioul Cagnes-sur-Mer, Démantèlement cuve à fioul Lorgues, Enlèvement cuve à fioul La Crau, Transfert de carburant cuve à fioul Beausoleil, Vidange cuve à fioul Tende, Cuve à mazout Peymeinade, Test d’étanchéité réservoir à mazout Spéracèdes, Cuve à mazout Antibes, Test d’étanchéité réservoir à mazout Carros, Citerne à mazout Le Bar-sur-Loup, Enlèvement cuve à fioul Pignans, Citerne à mazout Villeneuve-Loubet, Neutralisation cuve à fioul Grimaud, Enlèvement cuve à fioul La Valette-du-Var, Citerne à mazout Aspremont, Démantèlement cuve à fioul Le Val, Citerne à fioul Villefranche-sur-Mer, Enlèvement cuve à fioul Tanneron, Cuve à fioul Cogolin, Démantèlement cuve à fioul La Crau, Transfert de carburant cuve à fioul Le Muy, Dégazage cuve à fioul Le Thoronet, Nettoyage cuve à fioul Rocbaron, Citerne à fioul Contes, Enlèvement cuve à fioul Cavalaire-sur-Mer, Cuve à fioul Contes, Cuve à mazout Bormes-les-Mimosas, Test d’étanchéité réservoir à mazout La Colle-sur-Loup, Cuve à mazout Plascassier, Cuve à mazout Gassin, Vidange cuve à fioul Bormes-les-Mimosas, Cuve à mazout Èze, Enlèvement cuve à fioul Solliès-Pont, Citerne à fioul Mouans-Sartoux, Vidange cuve à fioul Le Tignet, Neutralisation cuve à fioul Saint-Cyr-sur-Mer, Test d’étanchéité réservoir à mazout Brignoles, Démantèlement cuve à fioul Antibes, Nettoyage cuve à fioul Lantosque, Transfert de carburant cuve à fioul La Roquette-sur-Siagne, Enlèvement cuve à fioul Bagnols-en-Forêt, Citerne à mazout Saint-Zacharie, Cuve à fioul Antibes, Dégazage cuve à fioul Sainte-Agnès, Test d’étanchéité réservoir à mazout La Roquebrussanne, Citerne à mazout Gattières, Enlèvement cuve à fioul Sainte-Agnès, Dégazage cuve à fioul Bagnols-en-Forêt, Citerne à fioul Solliès-Pont, Nettoyage cuve à fioul La Seyne-sur-Mer, Transfert de carburant cuve à fioul Carros, Cuve à mazout Roquefort-les-Pins, Citerne à mazout Gilette, Enlèvement cuve à fioul Flayosc, Cuve à fioul Tende, Cuve à mazout Cap-d’Ail, Neutralisation cuve à fioul Tourrettes-sur-Loup, Démantèlement cuve à fioul Vinon-sur-Verdon, Cuve à fioul Drap, Cuve à mazout Gonfaron, Dégazage cuve à fioul Levens, Cuve à fioul Gilette, Citerne à mazout Cavalaire-sur-Mer, Vidange cuve à fioul Gattières, Citerne à fioul La Valette-du-Var, Citerne à mazout Saint-Jean-Cap-Ferrat, Citerne à fioul Puget-Théniers, Enlèvement cuve à fioul Peille, Démantèlement cuve à fioul La Colle-sur-Loup